Greffe de cheveux : les bons gestes à adopter avant et après l’opération

Afin d’assurer la réussite de la greffe de cheveux et optimiser la croissance des greffons, le patient doit non seulement s’appuyer sur le savoir-faire du chirurgien, mais également sur ses propres résolutions. Comment bien se préparer en vue d’une opération de greffe capillaire ? Quelles sont les précautions post opératoires à adopter ? Focus sur les conseils à suivre avant et après l’opération de greffe capillaire.

La phase de recherche : trouver la meilleure clinique de greffe capillaire

Une fois la décision prise, la première étape non négligeable est la recherche de la meilleure clinique. Le choix de l’établissement peut faire la différence entre une greffe capillaire réussie et une greffe ratée. 

Pour une greffe de cheveux à La Réunion, opter pour un professionnel tel que Centre médicale du cheveu est un choix judicieux. Non seulement son équipe se compose de professionnels qualifiés, mais il dispose également d’appareils à la pointe de la technologie pour accompagner les clients à chaque intervention. 

Bien se préparer pour l’opération de greffe capillaire

Une greffe capillaire se prépare des mois à l’avance. Bien que considérée comme étant une opération de chirurgie bénigne, la greffe capillaire, comme toute autre opération, nécessite une phase de préparation de la part du patient. Cette phase préparatoire va largement contribuer à la réussite de l’opération.

Éviter le tabac et l’alcool

La nicotine étant à l’origine d’un rétrécissement des vaisseaux sanguins, l’abus de tabac avant une opération de greffe de cheveux risque de compromettre le processus de guérison du cuir chevelu. Ainsi, il est fortement recommandé de diminuer, voire de proscrire la consommation de tabac au moins une semaine avant la date prévue pour la greffe de cheveux. Certes, le défi peut être énorme pour les fumeurs, cependant, cette décision est primordiale pour optimiser les chances de réussite de la greffe.

Sur le même registre, le futur bénéficiaire de greffe capillaire doit renoncer à l’alcool au moins une semaine avant l’intervention. En effet, les boissons alcoolisées peuvent non seulement augmenter les risques de saignement excessif, mais également interférer avec l’anesthésie locale.

Organiser une séance d’informations avec son chirurgien

Certains médicaments ne sont pas recommandés en cas d’anesthésie, d’autres risquent même de compromettre la réussite de la greffe, d’où l’importance d’un échange d’informations avec le chirurgien. Si le patient est sous traitement, il doit en informer le professionnel chargé de réaliser la greffe capillaire avant le jour J.

En outre, chaque patient est différent. Si certains n’ont aucun mal à accepter l’idée d’une anesthésie locale, d’autres préfèreront être complètement inconscients tout au long de l’intervention pour éviter une crise d’angoisse. Pour que l’opération se déroule dans le plus grand confort pour le patient, il est donc essentiel de discuter des diverses possibilités avec le chirurgien. 

Les précautions après l’opération de greffe de cheveux

Une fois que les implants capillaires ont été posés, il appartient au patient d’adopter les bons gestes pour assurer la croissance des greffons.

Les bons gestes à la sortie de la clinique

Ça y est ! La greffe capillaire est enfin réalisée. La première précaution à prendre est d’éviter toute agression du cuir chevelu. Ainsi, juste après l’intervention et les prochains jours qui suivent, le patient doit revoir sa façon de dormir de manière à ce que la zone nouvellement implantée ne soit pas en contact avec l’oreiller. 

Prendre soin de ses cheveux et de son cuir chevelu

Après l’intervention, le chirurgien prescrit généralement un spray désinfectant. Cette dernière est à vaporiser régulièrement sur le cuir chevelu pour éviter l’apparition de cicatrices disgracieuses. Le spray peut être remplacé par une solution saline à vaporiser toutes les demi-heures. Bien que la prise de certains compléments alimentaires favorise la croissance des implants capillaires, la patience reste la meilleure alliée.

Comme les agressions du cuir chevelu sont à éviter après la greffe capillaire, il va de soi que l’utilisation d’un peigne ou d’une brosse est à proscrire durant les premiers jours post opératoires.

Il est à noter que se laver les cheveux n’est autorisé qu’au bout de trois jours après l’opération.

Réussir son shampoing après la greffe capillaire

Une fois autorisé à se laver les cheveux, le patient doit s’assurer d’utiliser un shampoing à pH neutre. Au fur et à mesure des shampoings, les croûtes vont normalement disparaître. Si au bout de dix jours, les croûtes persistent, l’utilisation d’une huile d’amande douce est recommandée. 

Pour offrir aux greffons l’opportunité de se développer dans les meilleures conditions, les gestes brutaux sont formellement interdits. Il convient de masser délicatement le cuir chevelu à l’aide des pulpes des doigts et de ne pas diriger les jets d’eau de douche directement sur le cuir chevelu. 

Quelques conseils pour optimiser la réussite de la greffe

Pour optimiser la croissance des greffons, quelques gestes et activités sont à bannir les premières semaines suivant l’implant capillaire : le sport, les baignades en mer ou dans une piscine, le sauna, l’utilisation de gel coiffant et autres produits capillaires chimiques, l’utilisation d’un sèche-cheveux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *