La greffe capillaire est-elle une procédure douloureuse ?

Avant de sauter le pas pour une greffe de cheveux, les individus souffrant d’alopécie ont tendance à se poser beaucoup de questions. Est-ce efficace ? Les cheveux implantés pourront-ils retomber ? Combien ça coûte ? Suis-je éligible à l’opération ? Mais parmi les interrogations les plus récurrentes, les patients se demandent aussi si la procédure est douloureuse.

Afin d’éclaircir ce sujet, il faut rappeler que les implants capillaires se réalisent avec différentes méthodes. Ce type de traitement de l’alopécie androgénétique a vu le jour dans les années 1950. À cette époque, les outils et les techniques utilisés étaient encore moins sophistiqués. La douleur s’avérait alors incontournable.  

Dans les années 90 apparut la FUT ou Follicular Unit Transplantation. Il s’agit d’une méthode de prélèvement par bandelette généralement sur la zone arrière du crâne. La bande est découpée et traitée pour être réimplantée. Avec la technologie qui ne cesse d’évoluer, la technique FUE ou Follicular Unit Extraction est adoptée par les spécialistes depuis les années 2000. Considérée comme la moins invasive, c’est la méthode que nous choisissons pour réaliser la greffe.

La greffe de cheveux FUE, une technique spécifique

À la différence de la FUT qui consiste à prélever une bandelette en bloc, cette méthode vise à extraire une par une les unités folliculaires. Nous utilisons un micro-punch de 0,8 à 1 mm de diamètre pour prélever les greffons dans la zone occipitale du cuir chevelu. Après préparation, traitement et tri des unités, celles-ci sont réimplantées sur la zone dégarnie.

Pour l’étape de la réimplantation, nous nous équipons d’un instrument de micro perforation nommé implantateur de CHOÏ. Cet outil permet d’assurer la greffe dans une profondeur et un diamètre bien calculés. La précision de l’appareil garantit l’obtention de la densité voulue au cm2.

Mais il faut souligner que la FUE ne se limite pas au jour de l’opération. Avant même de décider sur l’intervention, un entretien ainsi que des examens préopératoires sont incontournables. Cette étape consiste à évaluer l’état de santé du patient. Nous accordons ensuite des conseils sur les préparations à faire et les gestes à éviter en vue d’assurer le bon déroulement de l’intervention.

Après la greffe capillaire, nous assurons encore les suites post interventionnelles du patient qui sort du cabinet avec un bandage. Durant la consultation postopératoire, nous retirons la bande, mais contrôlons aussi l’évolution de la greffe.

L’anesthésie locale pour la greffe capillaire

Techniquement parlant, la greffe FUE est la méthode la moins invasive, sans douleur ni durant ni après l’opération. Mais sur certains forums, des patients se plaignent encore d’avoir ressenti des sensations pénibles lors de l’intervention. Cela signifie que le choix de la clinique pour une greffe de cheveux FUE importe beaucoup dans le confort lors de la greffe et le résultat obtenu.

Chez Centre Médical du Cheveu, vous pouvez profiter d’une opération sous anesthésie locale avec des produits de qualité assurant votre confort. Aucune douleur ne sera donc ressentie : vous pourrez vous assoupir ou regarder un film lors du prélèvement et de l’implantation. Nous prenons soin d’effectuer l’opération en utilisant des équipements à la pointe de la technologie.

La douleur après une greffe de cheveux FUE

En confiant la greffe de vos cheveux à des experts, vous n’allez ressentir aucune douleur après une intervention FUE. En effet, la technique consiste à prélever un à un les greffons, ce qui la rend moins invasive. Nous prenons aussi soin de réaliser un pansement Bétadine et tulle sous le bandage circulaire. Parfois, des sensations de tiraillement peuvent survenir chez certains patients. La légère perception part généralement d’elle-même. Mais nous prescrivons des produits de soin pour assurer votre confort et éviter la douleur postopératoire. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.